Laurine JEUNE a rejoint le Cabinet Houdart et Associés en janvier 2011 et intervient au sein du pôle « organisation » en tant que juriste.Après une première expérience au sein du CNEH (Jurisanté), elle conseille et accompagne depuis plus de huit ans les établissements de santé dans leurs projets de restructuration.Elle apporte aujourd’hui son expertise juridique et technique aux acteurs publics comme privés du secteur sanitaire et médico-social mais aussi et surtout son expérience aujourd’hui reconnue pour une mise en œuvre opérationnelle efficace en matière de :coopération(GCS, GIE, GIP, convention de coopération…etc.), transfert partiel ou total d’activités (reprise d’activités entre établissements (privé vers public ; public vers public ; privé/privé), fusion (fusion d’association, fusion entre établissements). Elle accompagne les acteurs dans toutes les étapes de leur projet, de la conception du projet (analyse des schémas et de leurs faisabilité) jusqu’à la rédaction et la publication officielle des actes en passant par sa participation aux réunions du ou des comités de pilotage. Elle coordonne la réalisation des projets en lien direct avec les différents pôles du Cabinet.Elle intervient également en qualité de conseil juridique des professionnels de santé libéraux en matière de création et de fonctionnement de leurs structures d’exercice ou d’élaboration et de négociation de leur contrat d’exercice.Enfin, elle intervient sur des problématiques juridiques liés à :la biologie médicale, l’imagerie médicale, la pharmacie hospitalière, ou encore à la recherche médicale.

DE L’AIR POUR LES GCS : LE CONSEIL D’ÉTAT CONFIRME L’EXONÉRATION DE LA TAXE FONCIÈRE SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES

GCS : LE CONSEIL D’ÉTAT CONFIRME L’EXONÉRATION DE LA TAXE FONCIÈRE SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES

Voici une nouvelle qui devrait ravir tous les administrateurs de GCS disposant de propriétés bâties.

Nos lecteurs fidèles n’ignorent pas que dans plusieurs articles, et sur le fondement des dossiers que nous avons eu à connaître dans le cadre de notre exercice professionnel, nous avions alerté sur la potentielle remise en cause, lors de la mise en œuvre de certains montages juridiques – en particulier avec création de GCS – de l’exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties dont bénéficient pourtant les établissements publics de santé sur le fondement de l’article 1382 du code général de santé.

Taxe fonciere et PPP - intervention du legislateur

Taxe foncière et PPP : Le législateur à la rescousse ?

Les établissements publics de santé disposent d’une fiscalité avantageuse, notamment s’agissant de la taxe foncière sur les propriétés bâties. En effet, une exonération de cet impôt est prévue par les dispositions de l’article 1382 1° du code général des impôts, sous réserve que trois conditions soit cumulativement remplies :   être une propriété publique ; affecter…

Liselotte Larue - Tutoriel TVA déductible

Flash Droit & Santé : Tutoriel – Comment calculer la TVA déductible ?

Les établissements de santé et les établissements médico-sociaux voient leurs activités se diversifier. Selon l’activité considérée, les prestations de ces établissements seront soumises, ou non, à la TVA. Par ailleurs pour remplir leurs missions, les établissements font appel à des fournisseurs, auprès desquels ils acquittent de la TVA. Peuvent-ils déduire cette taxe payée à leurs…

TAXE FONCIÈRE ET PPP : UN PARTENAIRE AVERTI EN VAUT DEUX

Les établissements publics de santé disposent, sur le fondement de l’article 1382 1° du Code Général des Impôts[1], d’une exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties, s’ils remplissent les trois conditions cumulatives visées par cette disposition : Être une propriété publique Affecter le bâtiment à un service public ou d’utilité générale Et le bâtiment…

Flash Droit&Santé : Fiscalité des groupements

Si les établissements de santé, qu’ils soient publics ou privés, peuvent bénéficier d’une fiscalité avantageuse, celle-ci peut être mise à mal par la réalisation d’une coopération. Les conséquences financières pouvant être particulièrement importantes, il est indispensable d’identifier ces risques, de les anticiper et d’apporter au projet tous les correctifs adéquats.  

EXONÉRATION DE TVA DES GROUPEMENTS (GCS, GIE ET AUTRES) : LES ÉCLAIRCISSEMENTS DE LA CJUE

La question de l’exonération de TVA des prestations de services rendus à prix coûtant par les groupements à leurs membres revêt un caractère essentiel dans le cadre des montages juridiques mis en place en matière sanitaire. L’analyse de la CJUE était attendue avec impatience, d’autant plus que les deux Avocats Généraux saisis de ces affaires…

Etablissements publics de santé : Dites « non » à la taxe foncière sur les propriétés bâties

En cette douce période où tout à chacun est amené à être destinataire d’un avis d’imposition relatif à la taxe foncière sur les propriétés bâties, il convient de rappeler les dispositions de l’article 1382 du Code Général des Impôts : « Sont exonérés de la taxe foncière sur les propriétés bâties : 1° Les immeubles nationaux, les…