Journée de rentrée du CNPS 2018 : Les libéraux de santé doivent-ils être des offreurs de santé ?

Me Laurent Houdart interviendra avec le président du CNPS, François Blanchecotte pour répondre à la question ; Au-delà de la SISA et des CPTS, faut-il inventer de nouvelles formes juridiques ? Faut-il légiférer ?

Sujet brûlant d’actualité à l’heure où le Président de la République déclare vouloir créer plus de 2000 maisons de santé et 1000 CPTS pour 2022 . Enjeu majeur de l’organisation territoriale des soins, le regroupement des libéraux de santé doit se doter d’un véhicule juridique solide, simple et efficace. La SISA présente des inconvénients qui peuvent rebuter plus d’un à y participer. Faut il modifier la SISA ? Utiliser une autre forme ? ce sera tout le débat de vendredi.

Programme de la journée de rentrée du CNPS 2018