Stop aux violence contres les responsables publics

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION N’EST PAS LA LIBERTÉ D’AGRESSION

 

Article rédigé le 7 janvier 2022 par Houdart & Associés

Le Cabinet Houdart & Associés apporte son soutien aux appels à la mobilisation lancés par les organisations représentatives des directeurs et cadres hospitaliers.

Les faits de violences graves commis en réunion sur la personne de plusieurs directeurs d’hôpitaux dans l’exercice de leurs fonctions sont lâches et injustifiables.

Ils sont porteurs des plus graves dangers pour notre République.

Ces agressions physiques font écho hélas à des propos haineux, injurieux et outrageants subis depuis plusieurs semaines par de nombreux professionnels de santé, hospitaliers comme libéraux, qui se dévouent pour permettre à tous l’accès gratuit à la vaccination.

Comme s’il ne suffisait pas que des journalistes ou des élus de la République soient molestés, ce sont désormais des directeurs et directrices, des médecins, des infirmiers et infirmières qui sont menacés puis agressés.

Dans une société démocratique, la liberté d’expression est une valeur fondamentale.

La liberté d’expression garantit à chacun le droit d’exprimer son opinion, de contester la conduite des affaires publiques, en l’occurrence la stratégie vaccinale des pouvoirs publics pour lutter contre la propagation du SARS-CoV-2.

Mais la liberté d’expression n’est pas la liberté d’agression !

Ce climat délétère interpelle la réponse pénale du Ministère de la Justice dont il est à craindre qu’elle n’ait pas pris la mesure des attentes légitimes des professionnels de santé depuis plusieurs semaines.